Recueil de notations

La Toussaint au 20 mai.

In Non classé, Notation de la vie quotidienne, Sarcelles on 20 mai 2013 at 12 h 49 min

2013-05-20-balcon

«Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits…»
Baudelaire, Spleen.

La grisaille domine et le léger bleuté du ciel qu’offre la photographie n’est que l’effet mystérieux de la conversion numérique d’un gris plombé. Une petite bruine a commencé tout à l’heure par quelques gouttes tombant légèrement en une régulière discontinuité sans interrompre des oiseaux surpris peut-être d’avoir été ramenés brutalement de mai à novembre. Et puis la bruine s’est faite plus affirmée avant de laisser la place à une pluie drue et froide. Que faire, sinon compenser en écoutant une musique légère et plutôt joyeuse quand l’averse redouble?

2013-05-20-rue1Nous sommes le 20 mai et il fait un temps de novembre. La pluie fait du bitume luisant un quasi-miroir reflétant les voitures à l’arrêt comme celles qui passent en faisant avec ce glissement humide, ce chuintement doux et continu à la fois,  ce roulement suave sur l’eau qu’elles chassent  et dont on aperçoit à l’œil nu les projections en fuite. Pendant ce temps, de rares parapluies se promènent, croisant parfois de téméraires capuches.

2013-05-20-rue2

Le ciel s’est assombri, il pleut à verse, Mendelssohn lui-même s’est tu. Un oiseau a pourtant sifflé un petit air, imité par les siens auxquels ont répondu d’autres dans une réjouissante polyphonie aviaire. Singin’ in the rain:  note d’espérance en attendant ce printemps que promettait un traître calendrier?

Publicités