Recueil de notations

Retour du soir (31-7-2013)

In Notation de la vie quotidienne, Sarcelles, Transports on 31 juillet 2013 at 23 h 39 min

2013-07-31_#rdus

Châtelet-Les Halles. — La rame du RER D baigne dans une atmosphère chaude et poussiéreuse qui m’irrite la gorge.

Gare du Nord. — Un incident à St-Denis (dont on ne nous dit rien) nous retient et génère animation et conversations (partira? partira pas? — quel temps d’attente?). Les Poucette ou Poucet restent imperturbables. Finalement, nous repartons. Les conversations continuent un ton plus bas; les Poucette ou Poucet restent rivés sur leur téléphone sauf, non loin de moi, une Poucette qui vient de le ranger pour se plonger sans tuba dans un pavé mastar. 

À Stade-de-France/St-Denis, le soleil m’aveugle de ses rayons rasants malgré une barbe de quelque jours. Une annonce sur le quai (ici on les entend) informe que le retard est dû à une bagarre avec intervention des archers du roy. Mais c’est de l’histoire ancienne et, comme le train repart, tout le monde s’en fout, à commencer par les Poucette ou Poucet qui…

À Saint-Denis, le soleil est toujours rasant et la gare redevenue calme. Entre Saint-Denis et Pierrefitte, nous longeons le technocentre SNCF (parc d’entretien) du Landy. Gravier, ferrailles, ciment sont de vains obstacles pour les plantes qui entendent réoccuper le territoire. À chaque arrêt, le populaire qui descend avance dans la décontraction du bel l’été. Les tristes tronches reviendront cet hiver. À leur tour, les voyageurs du Sarcelles express (pour Roissy, voyez Maspéro) se dispersent dès la gare franchie.

Dans la douceur d’une agréable fraîcheur légère, je rentre. Ma gorge empoussiérée sous Paris ne proteste plus: quiétude sarcelloise.


Le texte du dessus est la reprise, légèrement remaniée (outre deux ou trois corrections de coquilles) d’une série de treize tweets.

Publicités